Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

18 avril 2005 1 18 /04 /avril /2005 00:00

 

...Ouvrir ses méls.. Et là, tout d'un coup, le message d'un vieil ami japonais, dont on ne garde guère que le nom, et les bulletins reçus, au fil de son humeur, autrefois, sur papier  : Neperiodaĵo... Cet anarchiste japonais qui publie, de temps en  temps ce 'non-périodique'. Un silence de près de dix ans pour lui, et il s'y remet. Et le 1er numéro du non-périodique, il date de 1975.. Il a fait comme moi, l'anar, il s'est embourgeoisé. Mais le non-périodique il réapparaît, et il a cré son blog...En esperanto et en anglais. Ben oui, moi aussi, je fais partie de ces gens qui se sont lancé dans cette étude, comme ça, pour voir, et qui ont compris, tout bêtement, que ça fonctionnait, qu'on pouvait communiquer, chanter, se rencontrer, avoir de vrais relations humaines, sans béquilles, sans passer par la langue d'un tiers, parce que chacun des deux a fait une partie du chemin, à égalité... J'avais peut être 17 ans ans...Voilà plus de 30 ans.. Sans utiliser, tiens, par exemple, au hasard, l'anglais qui va compter les points et nous inonder de ses sitcoms et autres âneries parce qu'on est les plus forts...

Apprendre l'esperanto, ce n'est surtout pas renoncer à l'apprentissage des langues. Bien au contraire! ça donne envie, envie d'appréhender directement l'autre.  ça en surprendra peut être mais au sein des traducteurs-interprètes des grandes organisations internationales ONU, par exemple, on trouve de fervents défenseurs de l'Esperanto. Lisez le magnifique bouquin de georges Kersaudy  'Langues sans frontières' et vous verrez qu'on peut aimer follement l'apprentissage des langues et défendre l'Esperanto. De même Claude Piron, un des plus grands défenseurs de la langue a longtemps exercé à l'OMS.

Notre vision binaire des choses, nos Ou exclusifs, nous font imaginer des illuminés utopiques, dangereux terroristes de la langue qui veulent imposer je ne sais quelle novlang à la Orwell et détruire tout. Ce n'est pas un Esperanto OU( exclusif)  autres langues, c'est Esperanto ET autres langues. Défendre l'Esperanto c'est aussi défendre l'apprentissage du basque et du breton. . Parler esperanto, entendre chanter en esperanto, ne me prive pas du plaisir de lire en espagnol, ou d'écouter le cuarteto cedron, de laisser couler du tango dans leur langue..et d'essayer de m'immerger dans cette culture.  Apprendre enfin pour le plaisir d'apprendre, par l'envie de comprendre l'autre, par curiosité, loin des chantres du résultat, d'une prétendue utilité immédiate, de je ne sais quel esprit productiviste qui empoisonne l'éducation...

Ben oui, l'esperanto ça existe, il y a des blogs en esperanto, des sites internet en esperanto, des emissions de radio en esperanto (Pologne, Vatican, Italie, Chine...) si vous écoutez les  émissions à destination de l'étranger. ça fonctionne. J'ai parlé Esperanto avec des espagnols, allemands, italiens. En congrès alors que j'avais 20 ans. Au siège de la plus importante association internationale UEA un peu plus tard...ça en étonnera peut être quelques uns mais quelquefois, le mot en esperanto me vient plus facilement que le mot français, ou tout simplement, je ne trouve pas d'équivalent, que de pauvres circonlocutions.

La prochaine fois, je vous parlerai de paresse.. Mais demain, je reprends le boulot, après plusieurs mois d'arrêt.

Partager cet article

Repost 0
Published by le ratiate - dans la Langue qui dérange
commenter cet article

commentaires

cojoloco 19/12/2005 23:17

Saluton denove!
Via blogo placxis al mi.Mi certe repasos kiam mi havos tempon. Diversaj de viaj artikuloj estas vere interessaj por mi.
Mi havis ankaux mensajn problemojn. Eble mi kontos al vi...mais ce sera en français! ;)
Mi pensas ke paroli pri tio, helpas multe!

Gxis baldaux

lesclanchier 20/12/2005 13:57

Do.. Gxis baldau ..
(Alors, à bientôt)
Et pour me faire un peu maître d'école ;-)

interessaj => interesaj
Artikuloj => artikoloj ..  (artikuloj renverrait à un hypothétique artik/uloj  : gus, articulation)...
kontos => rakontos (je suppose que c'est l'influence de l'espagnol contaré)
Ceci étant dans un de mes messages j'ai écrit mi à la place de vi ( j'ai écrit mi baldau povos au lieu de vi baldau povos)

cojoloco 19/12/2005 23:05

Je suis certes un débutant en Esperanto, mais pas de le monde des langues. Le plaisir d'apprendre, moi aussi, cette langue en autodidacte est indescriptible. Au centre de l'apprentissage de l'Esperanto semble résider, pro-fon-dément,une envie de communiquer pour connaître à travers l'autre. Une communication, sans frontières, nourrie de partout et d'ailleurs , donnant à chacun des deux interlocuteurs un point commun, celui d'avoir fait le pas...

lesclanchier 20/12/2005 13:52

Oui, quand on apprend l'esperanto, il y a deux personnes qui font chacune une partie du chemin.. Et pas une des deux qui doit prendre tout sur ses épaules..
Bon courage, kaj ĝis revido.. ( Si tu veux utiliser unicode et esperanto pour pouvoir afficher les caractères accentués je te suggère EK qui est un excellent programme -facilement activable/déactivable - qui permet dans le courant même de la frappe de te transformer les cx en ĉ ( c cxapelita)..
Attention, tout le monde ne peut pas afficher, je crois en unicode... d'où cx ou ch...

moyra 18/04/2005 19:58

Bonsoir "l'espérantiste"!
tu as raison de communiquer dans la langue que tu préfères... J'ai déjà du mal à maîtriser le français... et je suis trop vieille et trop fénéante pour apprendre ...tiens en matière de paresse ,par contre...j'en connais un rayon! Bon courage pour demain, la reprise! Tu vas te sentir comme un gosse à la rentrée des classes. On pensera à toi!