Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 18:32

Il se taira. Il ne sait pas, n'ose pas, ne revendique rien. Simplement il tente de montrer, il espère. Juste un souhait. Un message hors la parole. Peut-être suscitera-t-il quelque doute.. Une interrogation non affirmée dans la tête de l'autre.


Celui-là va simplement dire : “ j'ai envie d'être tranquille. Je préfère rester seul ”. Il ne saura que dire une toute sereine vérité. Il ne prétend rien, ne veut rien, ne revendique rien, juste désir, souhait, espoir.. Tout de modestie. Un simple dire. Voilà qui pourrait lui valoir un “ça ne va pas ? ” semi-inquiet. Qu'ajouter à cela.. “ Si, si, ne t'inquiète pas ”. L'écho en vague ne manquera pas de renvoyer des “ J'ai l'impression qu'il ne va pas trop bien.. Je ne sais pas, une idée comme ça, il m'a dit qu'il voulait être tranquille ”...


Il ne restera plus qu'à exprimer insularité en un “ Je ne suis plus là ”.. Oui, oui, on sait : “ pour personne.. ”. Si avec ça ils n'ont rien compris... Voilà qui est force. Absence, retrait, distance prise. Je m'en vais laisser hurler ce téléphone qui sonnera en vain, porte fermée.. Il n'affirme rien de plus, ne propose rien de plus, se veut neutralité.. Volonté tout en même temps. Il sera : « Je suis un homme libre, je dispose de moi-même ».


Je pourrai toujours dire ce “ Maintenant je vais me mettre... ”... Les proches sauront ajouter poliment ce mille fois entendu “à disposition de moi-même”...Ils l'auront entendu, digéré, compris. Tout en même temps afficher énergie passée mise à disposition d'autrui et volonté d'agir, pour soi. Voilà qui ne sera pas vacuité, voilà qui ne sera pas rejet, voilà qui ne sera pas uniquement reposoir distant mais projet, avancée, quand bien même cette volonté ne serait que “ faire rien ” ou “ rien faire ” tout de force.


En dernier recours, il nous faudra le jeter à la face du monde : .. « Laisse moi tranquille, fiche moi la paix »... et jusqu'au “ Fous moi la paix.. ”. Un vomi.. Et si ça ne suffit pas qu'il prenne un destructeur “ casse toi, barre toi, tire toi  ”.. Tu m'encombres, tu occupes mon espace, tu es de trop. Cette paix qu'on va demander vaut toutes les déclarations de guerre. On expectore, on cogne. On s'autorise dénigrement. L'espace sera nôtre, le temps tout pareillement... Rien de plus, à quoi bon affirmer face à de tels crétins. Comprendraient-ils, ont-ils même une âme, abandonneront-ils quelque jour le troupeau....

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lesclanchier - dans De tout et de rien...
commenter cet article

commentaires