Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 11:17

L'autre était là. Nous étions là.  

et lui, l'autre moi, a hurlé, crié, jeté à la face du monde : QUEL CON! TU N'ES QU'UN CON! UN GROS CON. Un jet, un vomi de mots expectorés.

L'homme tranquille a pété les plombs. 

Il était là, l'autre.. "Tu te rends compte, 15 minutes d'attente aux caisses, à la Fnac"..

Les doigts dans la prise .. Les fusibles ont sauté.  J'ai balancé tout mon dégoût de ce consommateur de temps, mon mépris de cette horloge permanente, ma distance  face à ce regard consummériste porté sur l'existence..

Laisser traîner ses guêtres chez le flâneur http://flaneur.free.fr/index.php/2006/08/12/256-anaphore  ça vous réconcilie..  http://flaneur.free.fr/index.php/2006/06/24/244

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lesclanchier - dans De tout et de rien...
commenter cet article

commentaires

NivcoleA 29/12/2006 19:11

Une petite visite , un bonjour en passant , quelques voeux qui ne voudraient pas être de circonstance,  mais du coeur ... pour que l'année qui vienne soit meilleure pour toi d'abord et pour les tiens . Bises
NicoleA

Marilou 19/12/2006 19:35

Merci de ton passage sur mon blog espéranto . Pour les chapeaux sur les lettres, j'ai configuré mon Word en attribuant à chaque lettre spéciale un raccourci clavier. Pour mes articles je fais un copié collé de Word : comme ça j'ai un double. Mais ce n'est pas l'idéal pour la mise en page.

Flo-Avril2 17/12/2006 14:02

Heu, pas très bien compris là, pourtant pas blonde Bon dimancheFlo

lesclanchier 17/12/2006 16:30

Il ne faut voir là qu'une bouffée de vie et de rage d'un bonhomme lassé de ces "courrons, dépechons-nous, pressons"... Fatigué moi de ce râleur qui n'aura pas une pensée pour ces caissières face à la mauvaise humeur des clients qui ne leur offriront pas le moindre sourire, usé de ce crétin qui va téléphoner au volant t out en tripotant sa copine s'il lui reste une main..
ras le bol de qui ne sait prendre les choses comme elles viennent et vivre tranquillement le présent sans se précipiter sur un après qui est tellemnt plus prometteur.
Alors, j'explose, parfois.. Et il m'arrive de hurler.. Et de me comporter peut être ainsi de la même manière que lui ;-)