Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 18:32


Le grand ponte ordonnateur de toute chose est de passage dans nos murs.. "Montrons, chers camarades - puisque nous disposons des horaires variables et que nous en avons le droit - , montrons notre désaccord envers la politique menée en faisant tous acte d'absence, en partant dès 4h. De toute façon, ça ne nous coûtera rien, ce n'est pas une journée de grève.."

Ils sont là, dans les murs,et moi, je suis là.. Pourquoi gâcher du temps en se forçant à rentrer chez soi alors que je suis seul dans ce grand bureau, à jouir de silence et tranquillité.. Ils approchent. Je les entends..

Lâchement, la peur au ventre, j'ai quitté le bureau alors qu'ils étaient tout à côté.. "Je vous présente monsieur machin et madame truc qui sont amenés à travailler sur le projet trucmuche.. " Ils étaient dans le bureau à côté, je me suis fait tout petit et je suis parti, j'ai filé boire un verre d'eau..

J'avoue, je suis un trouillard, un grand làche. Je ne veux pas perdre un petit avantage, une petite paix, un moment de sérénité.

Sont ils plus courageux ceux qui ont profité tout bêtement d'une possibilité du règlement en se forçant à partir plus tôt ? "Oui, nous vous boycottons, vous et votre politique qui nous mène qu'au démantelement de nos services..."

Peut être tout bêtement aurait été courageux celui qui aurait exprimé en toute tranquillité, un "Je n'ai rien à vous dire, passez votre chemin..", aurait été courageux, revendicatif, celui qui se serait tu, paisiblement. Je suis là, mais ne le suis point.

Aurait été courageux celui qui aurait fait acte d'absence, en étant là, sans lui...

Partager cet article

Repost 0
Published by lesclanchier - dans De tout et de rien...
commenter cet article

commentaires

alain 09/04/2007 23:02

Il faudra compiler tout cela un jour dans un petit livre sur "les petites scnes de la vie de bureau". C'est criant de vérité, comme si on y était en observateur bien pénard derrière son micro...
alainB