Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 19:27

Où il sera question du bonheur de la vie de bureau, ses rumeurs, infos confidentielles qu'il ne faut surtout pas colporter.

 Vendredi.

R (Le chef) :

Yves, quand tu auras un moment, tu peux passer me voir ?

Moi :

 Pas de problème, je suis disponible tout de suite...

R:

Bon, tu en as peut-être entendu parler, le patron a décidé de certains mouvements..

Moi :

Oui, oui, j'ai entendu certaines informations...toutes plus ou moins contradictoires.. Christine me disait hier soir que finalement je ne bougeais pas ..

 

Lui :

Non, il y a juste quelques mouvements. Tu vas aller avec Marc dans le bureau où se trouve actuellement Richard.

 

Moi :

Bah, tu sais, j'avais entendu parler d'un autre lieu... Marc m'en avait dit deux mots..

Lui :

De toute façon, le patron a l'intention de recevoir toutes les personnes concernées., A partir de cet après-midi et lundi.

Moi :

Bon, le plus tôt sera le mieux..

Et me voilà dans le bureau en question, à jeter un oeil sur les lieux..


Richard :

Ben, qu'est ce que tu regardes..

Moi :

 Euh...Je jette un oeil sur mon prochain bureau..

Richard :

ah... Tu viens avec moi ?

Moi :

Euh.. oui, je viens ici.. avec Marc, tu ne savais pas ?

Richard:(furibard)

Hein.. Quoi. Et moi je vais où ? Il y a eu hier la réunion des chefs de service avec le patron, j'y étais...On n'en a pas parlé.. Le patron ne m'a rien dit.

Moi :

 Euh.. J'en ai peut-être trop dit..

Richard :

 Ne t'inquiète pas, je ne répèterai pas que c'est toi...

Et le voilà parti, furieux, à juste titre. Et moi de le voir sortir de chez le chef, et j'imagine qu'il s'en va hurler chez le patron..

. Et de me sentir tout péteux, avec l'impression d'avoir fait une boulette...Se soulager..Je m'en vais finalement chez le chef..

Moi :

Tu sais, je crois bien que je viens de faire une connerie..J'ai peut-être été un peu bavard.. Et je viens battre ma coulpe..

L'après-midi, me voilà chez le patron....Vague stress..

 Moi :

J'ai souhaité inviter monsieur monchef à cette réunion..

Le patron :

(Bla bla bla .. Motive.. bla bla ..Oui, voyez vous, ce qui a compté aussi dans le choix de ce bureau, compte tenu de votre situation particulière, c'est son emplacement, ensoleillé.

 

......Chouette, je ne serai pas dans le bureau que m'annonçait la rumeur, donnant sur la cour intérieure..

Vous serez avec monsieur Pr... Il a souhaité..

Moi :

Je n'ai rien contre.. Mais si lui peut me supporter, peut-être moi ne pourrai-je pas. Et sera-t-il capable de subir un collègue qui parle tout seul...?

Lui :

Oui, voyez vous, ce qui a compté aussi, compte tenu de votre situation particulière, vous serez plus près de l'infirmerie....

 


Ah, que j'aime ce paternalisme.. ça me rapproche bien d'une bonne vingtaine de mètres par rapport à mon ancien bureau.!! . J'aurais dû rigoler un grand coup devant de telles âneries.. Ma situation particulière... A moins qu'il ne compte me donner une copie de la clé en permanence, que je puisse aller y pousser un roupillon.. Pour l'heure, proche ou pas, je dois passer par l'accueil pour obtenir la clé.. ( Et quiconque voudrait m'y mener doit passer par le même circuit). Désormais je pourrai aller roupiller tranquillement avec l'assentiment de mon grand patron.

 Bah.. Comme quoi, on colle dans le même bureau deux individus qui, pour une raison ou une autre, ne rentrent pas tout à fait dans le moule. Monsieur moi-même et mes petites misères et mon collègue Marc qui emmerde le monde pour je ne sais quelle raison..Bah.. Et une troisième emmerdeuse change également de bureau.. Elle aussi va se retrouver seule dans un bureau, comme maintenant.. Mais naturellement ça la fait râler. Mais bien sûr, elle aussi, on ne sait trop qu'en faire...

ça y est.. Me voilà dans ce nouveau bureau. Ai transporté archives et vieilleries. On m'a déplacé et reconnecté mon micro. Certes un grand déplacement... Me voilà à l'autre bout du couloir.

J'abandonne mes deux collègues yaknous et yakas pour retrouver un vieux collègue qui avait manifesté sa préférence pour moi plutôt que pour quelque autre.

A bientôt pour de  nouvelles aventures informatico-bureautico-fonctionnario-professionelles.

Partager cet article

Repost 0
Published by lesclanchier - dans De tout et de rien...
commenter cet article

commentaires

sabineb (chorouky) 02/10/2007 10:37

C'est quand même chouette de savoir que tu vas travailler avec quelqu'un qui t'apprécie ! Et Comme dirait LaFesse "pourvu que ça dure", hi!hi! Gros bisous, sabineb

alain 01/10/2007 22:57

Tout cela est dit avec humour, comme d\\\\\\\\\\\\\\\'habitude, mais cette vie informatico-bureautico-fonctionnario-professionnelle semble avoir une certaine importance pour toi tout de même !
cordialement
alain