Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 19:01
Euh ? Sans blog ?  Internnniettt pendant près de 4 semaines...


Coincé, piégé. Objets inanimés, avez vous-donc une une âme ?


Mal intentionnés, vous voilà à vous rebeller. Lunettes en rupture de contrat, téléphone bégayant, Internet silencieux, machine à laver à bout de souffle, frigo igloo... Coincés, piégés nous voilà.. Dois-je imaginer un complot en ces jours de la Ste Consommation ? Vous avez décidé que ça commençait à bien faire, vous voilà en grève, vous attendez de nous de nouveaux accords.

Que pouvons nous vous donner de plus, nous qui avons déjà tant donné, sacrifiés sur vos autels, trahi nos âmes. Vous nous possédez et nous prétendons vous posséder. Vous nous avez encore possédé, roulé dans la farine. Vous nous avez bien eu ! Que nous reste-t-il que nos pauvres têtes.Comment pourrons nous vous fêter, vous rendre hommage, vous qui nous donnez tant de votre temps...


Bon ça va, arrête ton char, tu ne crois quand même pas que tu vas nous avoir une fois de plus. Tu nous a déjà assez possédé par le passé, à nous de vous avoir de temps en temps... On t'a bien eu ?  Tu ne crois quand même pas que vous allez jouer gagnant  à tous les coups, il ne faut quand même pas pousser non... Il ne se passe pas un instant de la journée où nous puissions nous reposer... Vous en connaissez vous, qui accepteraient de bosser 24h sur 24 ?. Oui monsieur.  La nuit tu m'entends ronronner, je n'en dors pas pour autant. Moi, je suis l'ordinateur. Tu ne me laisses même pas me mettre hors circuit, toi tu ne te gênes pas pour dire : "Pour l'heure, je ne suis plus là pour personne..". Tiens, et mon pote le téléphone. Quand toi tu ne veux pas répondre, le voilà à faire du secrétariat.. Pas payé pour ça.. Il en a marre de prendre les notes que tu ne veux pas prendre, il en a marre du "vous pouvez laisser un message".. Toi, tu nous les brises avec tes neurones qui s'usent, mais tu ne t'emmerdes pas  pour te servir de  nous comme mémoire auxilliaire pendant que tu roupilles..

..Attend un peu, ton clavier sans fil il va bientot te dire merde. Toi, tu es peut-être HS, mais tes piles aussi elles seront bientôt complètement vidées, usées...

On t'a quand même bien eu avec ton ADSL hein.. Sacrément addict ! Presque un mois sans... ça vous requinque, pas vrai l'internaute.

Partager cet article

Repost 0
Published by lesclanchier - dans De tout et de rien...
commenter cet article

commentaires

NicoleA 16/01/2008 22:55

"Nous sommes heureux de cet Internet qui nous lie"
mais aussi il nous relie ....                

 Nicole liée reliée et déliée ... avec des pleins et des déliés ...

alain BARRE 15/01/2008 08:15

Comme le dit également Alain Souchon : "foule sentimentale, on a besoin d'idéal..." alors que l'on a de l'avoir "de l'avoir plein nos armoires...". Mais quand cet "avoir" nous fait défaut,  "la vie en rose qu'on nous propose" devient vite un peu terne ! Belle description, Yves, de la révolte des machines. Quand leurs syndicats décident la grève (comme chez nous, je pense qu'il doit y en avoir plusieurs qui se tirent dans les pattes...) nous sommes bien démunis !... C'est sûrement utile d'éprouver, une fois de temps en temps, ce manque !...cordialementAB

lesclanchier 15/01/2008 19:53

Oui, utile d'éprouver ce manque. Comprendre notre dépendance. Nous rendre compte aussi, quelquefois, que ces objets sont quelquefois libérateurs. Nous sommes heureux de cet Internet qui nous lie, de ce gogol que nous interrogeons pour tout et rien. Heureux de cette communication.Piégé aussi, par ce manque de distance.. Cette accéleration du temps qui veut nous voir faire plus et plus. Jamais être ailleurs..Besoin d'idéal.Que oui.. Nous voilà, en ces jours de Soldes, quand nous nous devons d'accumuler, quand bien même nous n'avons nul besoin, sous prétexte qu'"ils faisaient des prix"... Noel qui nous verra nous précipiter. Impression toute bête que se cache derrière ce besoin d'accumuler je ne sais quelle peur.. Peur de manquer. Sécuriser. Au cas où..."Travaillons plus pour gagner plus.. Euh... gagner du loisir, de la liberté ?" Rarement, depuis longtemps, un slogan m'avait tant horripilé..  Tu vois, toute distance prise, je reste encore capable de rebellion. Yves

&hearts :0071: &hearts Moyra &hearts:0071: &hearts 09/01/2008 16:30

Cher Yves, de ton robot au mien je t'envoie de gros bisous. Contente de te retrouver même si parfois je m'absente .

lesclanchier 09/01/2008 19:38

Chère Moyra !
Et moi donc, tu vois comme je m'absente.. Je suis heureux de te trouver fidèle lectrice de mon baratin.. alors que moi, je te trahis en ne te visitant pas si souvent.
Bien à toi,
le gaucher contrari........ant