Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 11:10

Audierne...

 

Trop vite tu l'as abandonnée.. Tu ne sais que trop l'amertume des vendredis pliebagages..

 

Traîner tes pas le long du Goyen, sous ce ciel en toute son heureuse bretonité, quand tu te sens bien sous lui, quand à peine trois gouttes à peine veulent bien te saluer, quand ces nuages sans conviction consentent à masquer vaguement ce soleil.


Là, tu auras joui de toute douceur de ces marées qui dégagent ces bords où tu vois ces carcasses enchâssées pour une autre vie, là bas, en cette autre rive, en ce Plouhinec entrevu..


Rien que le bonheur de flâner sur ces bords, se permettre en ces boutiques t'offrir quelque polar breton au titre aguicheur à jouer sur les mots... Tu l'avaleras en deux lampées, il s'empilera sur ces autres déjà oubliés.

 

Tu seras allé au bout du monde... Le Raz.. Le ciel bleu pour t'ouvrir le chemin vers ce Sein que tu ne caresseras pas.. Te permettre, l'oeil en la serrure de ces jumelles entrevoir un bout de terre..

 

Et en ce jour autre, brossé par les vents, drossé, tu te réjouiras ne pas être en cet amas humain sur cette plage en face, de l'autre côté de la baie, en cette pointe de la Torche.. Tu as renoncé à t'aligner derrière ce bouchon. Les bouchons voilà qui n'est bon que sur toutes bouteilles....  Après tout, cette Torche on t'en rebattra les oreilles, et à filer de l'autre côté, de loin, tu la vois... quand le vent ne se veut présent à lever ces pauvres voiles.

 

Tes mollets fatigués ne te feront pas grimper en ce phare... Tu te contenteras t'offrir ce bibelot pour l'aligner avec tous autres, à faire semblant de toute collectionite...

 

Faire semblant traîner sur cette plage en ces lieux dont tu as oublié le nom..

 

Elles ne manqueront pas de te dire : En telle année étions à Carantec, sommes allés plusieurs fois avec les garçons en cet autre lieu.. Peut-être plongeras tu tes yeux en tous cahiers empilés sous ce bureau, à faire semblant nouer des bouts de souvenir en les synapses fatigués..

 

....Le retour. L'ici. Le quotidien.. Le travailloir.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by lesclanchier - dans On a vu - on en cause...
commenter cet article

commentaires

alain BARRE 05/12/2015 09:58

Toujours aussi merveilleusement écrit ! Un truc à vous faire aimer la Bretagne même si on déteste la pluie.....