Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 18:16

A l'heure où le café frémit à n'attendre que vous il s'était installé là, dans la salle qui n'attend que ça : Vous autres, en tous vos discours... Se balancer sur l'unique chaise du lieu, celui-là même, abandonné. La salle désormais sans autre vocation...

 

Il n'avait rien d'autre en tête... Des yeux fermés à s'ouvrir sur un ego tout de pause... Jouir de l'instant. Il ne pouvait que jouir du faire-rien … A moins que le rien-faire prenne le pouvoir...

 

Petit à petit les voilà à pousser cette porte tout en poussant les mots.. « Non mais, t'as vu ça, l'autre enfoiré là, avec ses projets à la con »...L'autre : « Ouais, franchement.. J'te »...Tous yeux mi-clos il avait serré ces mains tout d'un « ..lut » sans conviction.

 

Ils entraient. L'un après l'autre, se servir. Vagues des discours. Renvoyer des « on..on.. » . D'autres tout de cette même conviction sauraient faire rebondir la balle en un « hmm hmm »..Et lui, celui-là qui, on l'entendrait en ses « ouais...ouais.. J'sais pas ». Vagues. Cette écume là ne joue sur les rochers, pas davantage ne sera onctueuse sous le palais...

 

Ils en avaient fini de arbitres pourris, n'en pouvaient plus des actualités oubliées demain, avaient décortiqué le jour-le-jour politique en enfoirés vénaux...ça crève les yeux, tu crois pas Tous s'étaient bien gardé du convenu «Ben, les yeux fermés... on voit beaucoup moins bien »

 

  .« Qu'esss' ce tu projettes pour tes congés? ».. « Moi ? Je vais me faire la Sicile.. Cécile me tanne avec ça depuis un bon moment.. L'an dernier on a fait les Balkans. Chouette de chouette, j'te dis pas ».Tous ils vont faire..bouffer du kilomètre, il faut impérativement  avoir fait... Consommer. S'inscrire en quelque grille, pointer⋅ « Et toi, Jules, tu ne dis rien »...Il s'autorise ce « Moi ? J'ai l'intention de me faire stylite, à moins de m'installer dans un grotte et me faire néandertalien ». « Si t 'arrêtais un peu tes conneries ». Bien sûr il avait fallu leur expliquer cette étrangeté : stylite. Francis n'avait pas manqué de lui renvoyer « Tu pourrais arrêter avec ta philosophie de bazar.. Et les néandertaliens vivaient peut-être bien dans des cabanes . Bientôt tu vas nous faire dans le Sénèque le cynique ». Et lui, Jules, tout de mutisme s'était bien gardé de confirmer d'un « Allez vous faire... bande de cons »..E.W n'en pensait pas moins.. Et sa chaise l'avait trahi. Et puis d'abord, le cynique, ce n'est pas Sénèque, c'est Diogène.

 

« Vous avez vu les mecs, le type qui s'est tapé le gros lot.. Un sacré pacson au loto! Pas con le mec! Il s'est bien gardé de se faire connaître... Moi, je m'demande bien ce que je pourrais faire avec un pareil pactole. »  Tour de table. Tous, riches de tant de projets, d'objets, de ces choses possédées qui sauront vous avoir.

 

Lui, E.W, tout mou, bien sûr, on l'avait interrogé, comme les autres. Le piège voudrait se refermer .« Euh... euh.. ».. Tout plein d'un qu'ils aillent se faire foutre en la tête.. «j'sais pas trop tu sais ».Bégaiements...Ne pas se trahir...

 

(….)

 

«Cet enfoiré d'E.W il aurait quand même pu faire un pot pour son départ...Tu savais toi qu'il allait se tirer?.. Retraite anticipée, non ? ». « Ben, tu sais, je crois bien que sa santé déclinait pas mal.. Il évoquait de temps en temps oncologues et tout je ne sais quoi. »... « Ah ouais ? Mouais j'avais entendu dire qu'il voyait un psy». »C'est vrai qu'il se faisait un peu bizarre ces derniers temps » « Ah tiens, d'après Francis il était tout bêtement arrivé à l'âge et il n'en avait plus rien à cirer».... Si vous arretiez un peu...

 

(....)

 

L'autre de dire : 'J'ai vu ses voisins.. Ils ont tous dit : "Chic mec E. W.  Il a redistribué une bonne part du pognon qu'il a gagné au loto. Marcel  a pu réparer sa toiture et Gustave a pu se permettre bien des choses"'.


 

 

  E.W a fui le discours du patron, fui les bulles, fui le brouhaha d'un Salut le compagnie.. Qu'ils aillent tous se faire foutre, ils se passeront de moi..Bientôt, il s'autorisera cette paisible flânerie:Il va lui aussi faire..Il faut bien sûr avoir fait.

 

Il va faire les arrêts tram. Pour le métro, on verra plus tard.

Partager cet article

Repost 0

commentaires