Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 17:09

Être épiléptique ? Rendre l'autre malade...

 

 

Le 14 juillet...Au matin, sortir du lit....

 

"ça va mieux..? " Interrogatif paisible.. "Tu m'as fait une superbe crise cette nuit.."

"Ah..."

"Tu n'as pas vu le verre d'eau sur la table de chevet?"

Ben non..

 

Encore une fois, le premier concerné ignore ce qui se passe.. Où est la caméra.. On a interrogé... On vous déclare un corps qui ne sait ce qu'il veut et des yeux qui mènent une autre vie.

"Et ça a duré longtemps..."

J'imagine qu'on trouve toujours que ça dure.  Oui, on me déclare que les crises généralisées je les fait toujours la nuit.. Non, il en a eu moins de dix dans les 11 dernières années, depuis cet an zéro dont on ne sait faire le deuil.

 

Toi le premier concerné tu ne sais pas de quoi il retourne...

 

___

 

 

Les vacances, bonheur d'une flânerie là bas... La pince, sortir de la boutique, fuir l'enfermement.. Là, ce banc.. S'asseoir.. La pression, la crispation de l'être... Non, tu n'as pas crié, non tu n'as pas hurlé.. Libération paisible... Ouf ! ça y est, fini.

"ça va mieux..??

 


"Mais oui, tu sais bien, ça passe"... Une vague crisette de rien du tout, tu sais de quoi il retourne, tu perds pas conscience..

 

Ce n'est rien, non, tu n'as pas eu le bon goût de hurler, te rouler sur le sol tous yeux..Non, tu ne te seras pas compissé.. Et quand même tu t'autorises des pertes de connaissance jamais tu ne t'es compissé..

 

 

Eux ils savent... Toi le premier concerné tu ne sais pas de quoi il retourne...


___

 

 

Quelques jours auront passés, déjà.. Demain, sur la route... Là, en ces locaux.. La prise de possesion, s'asseoir, tout un être qui se serre, s'écrase sur lui même, la machoire.. Et la libération, le dégagement de toutes voies encombrées, tu as hurlé, bien fort, un poumon qui n'en peut mais... Peut-être les voisins auront entendu..

"ça ne finira donc jamais.....Je n'en peux plus...".. La bête a craqué, les viscères ont laché, l'explosion, les larmes. On serait au boulot, je comprendrais, mais là, ça fait quinze jours qu'on est en vacances".

"...Le stress du départ..." Que vas tu dire ?

Tu ne sais que trop que ce n'est rien que possession bien brève.. Elle en sympathie en souffrira bien plus que toi..

 

Eux ils savent.. Toi,le premier concerné tu ne sais pas de quoi il retourne.

 


Et si quelque jour on inversait les rôles? Me faire témoin de la crise généralisée de l'autre..Voir. Vivre avec.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alain BARRE 08/09/2013 15:21


Qu'est-ce que la conscience ?...Et l'inconscience ? Les absences à soi-même peuvent être plus ou moins longues...Certains ne sont jamais présents à eux-mêmes et ils croient être dans la vraie vie
! Se poser la question c'est la première preuve de la conscience !


cordialement


alainB