Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 18:44
Bon, avouons le, ça le titille, le bouffe de l'intérieur.. Mieux qu'une démangeaison. Alors il se prend à ouvrir ce cahier .. Débuter, les mots dégringolent, la première phrase : "C'est l'histoire d'un mec"... Bon, voilà qui pourrait débuter ce qu'il ne sait être roman ou nouvelle, nulle idée ne lui traverse la tête..

Le cahier dort là. Le reprendre.. Tu peux toujours te moquer lecteur. Un sourire au coin des lèvres, l'index en l'air, le voilà qui trace en boustrophédon les premières lignes de ce chef d'oeuvre qui finira au prochain vide-grenier : Il se relit, "Bon, avouons le, ça le titille, le bouffe de l'intérieur".. Il se dit "tiens le 'C'est l'histoire d'un mec'..

Cinq cent fois les mots se sont accumulés chez le lecteur.. ça l'emmerde, depuis le temps, à faire le juge, trier.. Le voilà... Bon d'un côté le voilà à lire ce "Bon, avouons le, ça le titille"... Et cet autre tapuscrit qui respire le copier-coller : "C'est l'histoire d'un mec...".. Bon, alors oui, c'est l'histoire d'un mec qui se met au clavier pour nous dépoter l'histoire d'un mec qui.. Nulle part la moindre idée, le moindre plan. Le style en est un peu facile, on va faire dans le...

Il est là. Bon, celui là.. J'avoue, pas le courage d'aller jusqu'au bout du manuscript, et pourtant, ça le titille de connaître la suite, l'histoire de ce pauvre type qui commence son bouquin en racontant un long cheminement, entre ces deux ou trois bouquins... Entre le "C'est l'histoire d'un mec... qui se met au clavier", le "Bon, avouons le .." et toutes inepties à n'en plus finir... Bon, peut-être dans la masse, sortir un titre pour la rentrée...

Il est content, tout bouffé de l'intérieur, tout titillé.. Il a passé le cap de l'histoire d'un mec.. Tout flemmard, à tirer une bouffée imaginaire entre index et majeur, il pousse le vice jusqu'à s'autoriser la quatrième de couverture :.

R, bouffé par l'obsession de l'écrit en a fini de la première phrase d'un roman sans prétention -soyons modeste se dit-il -, il ne lui reste qu'à trouver ce qu'il pourrait bien mettre derrière cette histoire d'un mec.

"Le roman désopilant de la rentrée, à lire dans les cabinets, dans le tram et en cachette au bureau."

LesBouquins.

"Sans grande prétention, ce roman vous plongera dans l'univers intérieur d'un pauvre type du XXIème."

Jelispourvous

Le voilà qui secoue ce mégot imaginaire, se renverse en arrière dans ce fauteuil, ferme les yeux... La paupière est lourde.

R a plié le cahier, le clavier s'est tu, il aime pourtant, les yeux fermés, laisser les doigts penser à votre place, expectorer ces trois mots qui n'attendent que ça, ou bien, en toute paresse, glisser, flemmarder, lettre après lettre, entre index et majeur, le petit doigt qui n'en peut mais à cliqueter sur ce a.. Le voilà tout heureux de cette première page... Il la sait sans grand génie, à se replier sur elle même à n'en plus finir. Il ne sait plus. Textes enchâssés. A se faire philosophe de la littérature, le voilà soliloquant : Bah, la littérature n'est que prétention à vous détourner des livres.. Bon, il ne sait trop ce que ça veut dire, mais R ne sait ni lire ni écrire..

Il se devrait peut-être d'écrire la biographie d'un pauvre con... Il a en tête l'histoire du français moyen.. Il se dit : tiens, il me reste à fouiller dans les stat's de l'Insee, les dossiers médicaux, rajouter un peu de maladie rare, un épisode chômage, le fils qui picole mais qui s'en tire avec notre soutien, un divorce à tirer au sort, une participation à un jeu télévisé qui tourne mal, un accident auto, une visite des flics, la grand-mère qui boît en fumant des havanes... A ne savoir ni lire ni écrire, R déballe l'aguicheuse liste des titres possibles : "L'homme au roman", "Tentative de roman", "Histoire sans queue ni tête". R s'est levé en se disant qu'il allait écrire, et le voilà qui revient avec ce Delerm. Voilà qui sera une bonne gorgée...

R ne sait plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by lesclanchier - dans De tout et de rien...
commenter cet article

commentaires

alain BARRE 13/10/2009 19:45


Même si le roman n'est pas encore là, le style est bien présent lui, et c'est peut-être plus important encore !
...et puis, roman, roman...je ne sais pas depuis combien de temps ou même d'années je n'en ai pa lu !
Alors, des réflexions bien écrites, c'est bien, et même très bien, peut-être mieux !

cordialement
alainB


yves de rezé 19/10/2009 19:11


.. M'enfin..
Et à lire "Exemplaire de démonstration" de Vasset qui vient nous voir demain mardi à la médiathèque, à 19h, je constate que nous sommes tous les deux bien proches !
Là où je fais dans l'artisanat lui nous propose le ScriptGenerator.. en un roman assez drôlement bati