Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Promenades..
  • Promenades..
  • : Baguenaudes d'un gaucher amnésique.
  • Contact

Texte Libre

Fond De Grenier..

25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 22:29


Rappel : Partir à 60 ans est un droit, pas une obligation..


Alors, qu'on le hurle bien haut, si tant veulent prendre ce chemin à 60 ans c'est tout bêtement qu'ils n'ont que faire de gagner plus dans une activité dont ils ne tirent aucune satisfaction, parce que contrainte, enfermement, prison, usure, parce que travail ou salariat portent le sceau de la pointeuse, du chef à qui rendre des comptes...Cela seul justifie un vent rebelle. Et que ceux qui trouvent quelque jouissance en leurs faires et activités professionnelles disent "j'aime bien ce que je fais, je ne vois pas le temps passer, je me fais plaisir" poursuivent leurs cheminements ... Alors ce ne sera pas "Travail" mais "Activité, Faire, Oeuvre", instants bienheureux quand bien même je souffrirais à suer sang et eau, le dos usé par ce marbre que je vais sculpter.


Réfractaires, retraitants, la comptabilité sordide d'années espérées ils n'en veulent pas et ne peuvent que dire : Une existence, voilà qui est autre chose que débits et crédits. Plus grande espérance de vie? Tant mieux. Les ans vendus ou volés ne se rachètent pas... Ils nous diront en leur sagesse : "Je ne veux pas jouer ce jeu des 'il faut voir la réalité en face', ou bien ' Les autres pays..', et pareillement point ne renverrai la balle dans le champ comptable des 'du pognon il y en a' et tous autres 'tu as vu combien il touche?' ".


Réfractaires, à se refuser à ce champ comptable où s'engloutira le monde syndical, sauront-ils nous dire "Qu'ai je à faire de votre ping-pong d'économistes, l'affaire est philosophie, politique, culture....?".


Tant mieux si je peux vivre plus longtemps en m'intéressant à autre chose, en poursuivant d'autres pistes, en trouvant une autre activité à plein temps, rien-faire jouissif, bienheureux faire-rien, et toutes richesses à plonger dans lecture, écriture, bricolage, philosophie, agir en mon quartier, rebâtir une cabane au fond des bois, en refusant enfermement en une seule geôle.


Que oui, avouons le...Nous ne savons plus. Nous devons tant réapprendre. Nous sommes bien enkystés en ces soirées télé, en ces ouikendes qui nous vaudront des "T'as fait quoi" lourds de bien des consommations, en ces vacances qui nous rapporteront des "Cette année je compte bien faire la côte est... Bon c'est crevant.. l'an prochain, je m'en vais faire les Stèttsses..". Tout penauds à ne plus savoir prendre toutes voies, en se permettant ces bienheureuses pauses que nulle clope ne justifiera ni gain de productivité rassurant pour le grand chef... ...Il y a tant à ré-explorer, réinventer, quand nous ne savons plus. Nous ne savons plus vivre.


Qu'on en finisse avec ce découpage d'une vie en trois bouts bien proprets, qu'à ce "Tu fais quoi ?..C'est quoi ton boulot ?" on s'autorise désormais droit au silence le plus glacial, au "je touche ma paie", "je bosse", "je me fais chier à cent sous l'heure", "qu'esse ça peut te foutre","ça ne te regarde pas", "je ne répondrai pas à cette question"...


Être autre chose qu'étiquette d'un emploi sur une tête.

Partager cet article

Repost 0
Published by lesclanchier - dans On a vu - on en cause...
commenter cet article

commentaires

comptable 27/09/2010 14:32



On comprend la colère mais dès fois le terme comptable est utilisé injustement. Si la comptabilité est bien utilisée, on saurait exactement ce que l'employé doit à la caisse de retraite. Le terme
comptable touche aux chiffres, donc la vérité appuyée par des chiffres.



♥ *MOYRA* ET SES CHATS* ♥♥ 26/06/2010 15:49



Tu sais quoi? dans une prochaine vie eje veux être ministre! lol


Et toi?


Ca à l'air bien comme job!


Il magouillent et paient touts des impôts sur la fortune, dorment en public au sénat après s'être empiffrés et avoir trouvé un moyens de faire ch.er le pauvre couillon, et ça en scéance de nuit
qui leur est payée double.  Ils sont tous de vieux cons qui ne veulent pas s'arrêter de l'être...


CE Doit être bièèènnn!


Bisou et bon week-end!



lesclanchier 25/07/2010 11:13



Boffff..


Voilà qui est bien dérisoire.. ça ne me tente pas vraiment.. se taper des commissions à la con, encravaté, serrer des paluches en souriant faussement...


Dans une autre vie, je veux être un singe qui saute de branche en branche, tout en se moquant de nous autres pauvres humains... De temps en temps leur faucher leurs micros pour se connecter sur
Internet et parler à leur place, se faire nourrir par eux sans qu'ils s'en aperçoivent...


Ou bien chat : logé, nourri, blanchi, et je peux sauter, lire par dessus leur épaule...


Pourquoi ne pas être Sénèque ?


Yves le gaucher con..tra.. Riant.


 


 



♥ *MOYRA* ET SES CHATS* ♥♥ 26/06/2010 10:04



Droit et non devoir? Un patron peut t'obliger à partir à la retraite. C'est arrivé souvent dans la boit où je bossais.


Sur les 500 salariés de tous corps de métiers du chirurgien au balayeur en passant par la secrétaire très peu pensaient à aller aux states faute de moyens.


Pour travailler plus il faudrait pouvoir décrocher tout simplement un emploi à temps plein....


 


bisous et bon week-end.



lesclanchier 26/06/2010 15:28



Oui, chère Moyra, je ne doute pas que certains sont priés de prendre de large avant de le décider eux, même si leurs boulots les emmerdent, tout simplement parce qu'ils n'ont pas assez de sous...
Je ne vois que trop mon beau-père trainer dans les rues depuis bien longtemps, à ne savoir passer son temps, à n'avoir eu le temps d'apprendre une autre vie, retrouver une autre piste, même si il
ne souffre pas du manque d'argent.


Oui, bien nombreux ils sont ceux qui tirent le diable par la queue à pouvoir à peine payer le simple nécessaire et nullement s'offrir le simple petit plus. Je ne sais que trop combien en cet
univers inversé c'est précisément celui qui ne se fatigue pas trop et se plait à son boulot évenutellement inutile, qui en plus reçoit le plus d'argent alors que c'est précisément le fort
méritant qui a un travail ingrat et fort ennuyeux, mais fort utile à la société, qui est bien moins payé.


Quand j'évoque l'aller aux States, ce n'est guère qu'une image, pour m'intéresser à une vision consumériste du temps libre, quand il s'agit d'acheter du loisir comme on engrange des objets... Et
si je dis "j'ai fait les states'" c'est à dessein, pour opposer çe "j'ai acheté un bout de temps et de voyage"  au "J'ai voyagé à l'autre bout du monde, j'y ai passé de bons moments,j'y ai
vécu, je m'y suis inventé mes propres pistes".


Sans doute ai-je le tort - moi qui reçois ma paie assurée chaque mois, comme mon épouse, avec une maison payée -  de me placer dès le début en un point de vue déjà à moitié
idéalisé.


Bisous du bavard et à bientôt pour la suite des aventures du con sans chat....